Collection 14/18
ISBN: 978-2-89597-119-1
136 p. — 14,95 $ — 19 x 11,3 cm
Achetez en ligne

Distribution
Ontario : Librairie du Centre (CFORP)
Québec et autres provinces : Prologue

Téléchargez le bon de commande.

Téléchargez le communiqué de presse.

Téléchargez le feuillet promotionnel.

 

Fiche pédagogique préparée par le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP)

Le fils de Champlain (Tome 1)
de Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé

 

En 1608, Étienne Brûlé, âgé d’à peine 15 ans, embarque à Honfleur, en France, sur un navire, le Don de Dieu, avec à son bord nul autre que Samuel de Champlain. Destination : la Nouvelle-France. Très tôt, il deviendra le « fils spirituel » du célèbre explorateur. Étienne livrera bataille à ses côtés et l’impressionnera au point où Champlain lui confiera la délicate mission de rester tout un hiver auprès des Montagnais. Le jeune aventurier se liera d’amitié avec eux, apprendra leur langue, rencontrera la belle Shaîna, sera témoin de tortures et combattra les « Yroquois ».

En ce 400e anniversaire de la présence française en Ontario, Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé livrent ici le premier d’une série de trois récits captivants sur les péripéties et les exploits d’Étienne Brûlé, ce véritable héros canadien-français, surnommé à juste titre le « Champlain de l’Ontario ».

Un peu d'Histoire…
Réplique du Don-de-Dieu au tricentenaire de Québec, 1908, Québec, Québec Archives nationales du Canada/C-11472
La traversée de l'Atlantique

Au 17e siècle, partir pour le Nouveau-Monde comportait de grands risques. Les croyances que la terre était plate persistaient encore à cette époque et les gens craignaient qu'en y atteignant l'extrémité, ils tomberaient dans un gouffre sans fond. La durée du voyage variait beaucoup selon les vents et pouvait s'éterniser. Seulement soixante jours de vivres étaient chargés à bord des navires, mais il n'était pas rare que les rations s'épuisaient. De plus, la maladie faisait souvent des ravages et les épidémies de scorbut (maladie de la terre) et de dysenterie étaient chose fréquente. Autre danger de taille, les navires devaient faire face à la menace des pirates de mer, qui sillonnaient les océans à la recherche de convois pour les piller et les couler. La mortalité était donc chose commune lors de ces grandes traversées.

Le 8 avril 1608, le jeune Étienne Brûlé s'embarque pour la grande traversée de l'Atlantique, à bord du Don de Dieu. Comment se déroulera son voyage? Quels sont les défis qui l'attendront à son arrivée sur la terre ferme?

Abitation de Québecq, 1613 Samuel de Champlain Bibliothèque et Archives Canada NMC 17446
 
L'Abitation de Québecq

Samuel de Champlain accosta à Tadoussac, le 3 juin 1608. Un mois plus tard, à son arrivée au Cap Diamant, lieu actuel de la ville de Québec, il fit construire l'Abitation de Québecq, qui devait servir à la fois de fort et de logis pour la colonie de la Nouvelle-France. La forteresse était composée de trois bâtiments d'une hauteur de deux étages, entourés d'un fossé de 4,6 mètres de large et d'une palissade de pieux.

Sur la demande de Champlain, Étienne participera à la construction de ce premier établissement français permanent en sol d'Amérique. Un grand honneur pour notre héros. Saura-t-il se montrer à la hauteur des attentes de Champlain?

Champlain arrive à Québec, George Agnew Reid, 1909
Champlain contre les Yroquois

Pour prouver ses bonnes intentions à ses alliés Hurons, Algonquins et Montagnais, Champlain conduit avec eux une expédition de guerre contre les Yroquois. La première rencontre de Champlain avec le peuple ennemi aura lieu le 29 juillet 1609. La surprise des Yroquois sera totale devant ces "bâtons" qui crachent le feu.

Aux côtés de Champlain, Étienne Brûlé participera à cette première bataille des Français contre les Yroquois. Comment notre héros se comportera-t-il devant l'ennemi?

Quelques critiques

Le lecteur suit Étienne dans ses découvertes en même temps qu’il explore graduellement la consistance de son tempérament, son échelle des valeurs et l’importance de son apport dans l’entreprise audacieuse du fondateur de Québec.

Les auteurs usent d’une approche dynamique de l’Histoire que l’on souhaiterait toujours aussi habilement romancée dans une même perspective d’exactitude et de convivialité.

Michel-Ernest Clément, Lurelu, vol. 33, no1, printemps-été 2010, p. 72

En ce 400e anniversaire de la présence française en Ontario, Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé livrent ici le premier d’une série de trois récits captivants sur les péripéties et les exploits d’Étienne Brûlé, ce véritable héros canadien-français, surnommé à juste titre le « Champlain de l’Ontario ».

Leur roman est un livre que tous les élèves franco-ontariens devraient lire […]

Paul-François Sylvestre, L’Express, Semaine du 23 au 29 mars 2010, p. 7

La bataille du Lac Champlain, 1609 Illustration de Francis Back Collection du Musée canadien des civilisations
Défaite des Iroquois au Lac de Champlain, 1609 Gravure Tirée des Voyages [...] de Champlain, 1613 Bibliothèque nationale du Canada
 
 Jean-Claude Larocque
 Denis Sauvé

Un mot sur les auteurs

Natif d’Alexandria en Ontario, Jean-Claude Larocque montre, dès l’adolescence, de l’intérêt pour l’écriture par le biais de la poésie et des arts de la scène. Après des études en théâtre et en histoire à l’Université d’Ottawa, il poursuit des études en pédagogie. Brevet en poche, il entreprend une carrière dans l’enseignement, d’abord à l’École secondaire de Smooth Rock Falls dans le nord de l’Ontario, puis à Alexandria, son patelin, à l’École secondaire catholique le Relais, où il travaille pendant plus de vingt-cinq ans avant de prendre sa retraite en juin 2009.

Très impliqué auprès des jeunes tout au long de sa carrière, il crée un projet d’envergure du nom de Café chantant où il assure la mise en scène et la direction de jeunes acteurs et actrices à l’école secondaire d’Alexandria. Composée d’une cinquantaine d’élèves, cette troupe présente depuis une vingtaine d’années des spectacles variés ainsi que des pièces adaptées au milieu scolaire.

Natif de Hawkesbury dans l’Est ontarien, Denis Sauvé étudie l’histoire et le français à l’Université d’Ottawa, puis obtient un baccalauréat en éducation. Sa carrière dans l’enseignement débute à Sudbury et, après une brève escale dans son coin de pays à Hawkesbury, il s’investit auprès de la jeunesse franco-ontarienne pendant plus de vingt ans à l’École secondaire régionale d’Alexandria, devenue Le Relais. C’est là qu’il rencontre Jean-Claude Larocque avec qui il n’a cessé de collaborer, que ce soit par la production de spectacles ou la création de pièces de théâtre pour le Café chantant, particulièrement en tant qu’auteur et directeur musical de la troupe, jusqu’à la réalisation de ce projet sur Étienne Brûlé.

Leur passion commune pour les mots et l’histoire, combinée au plaisir qu’ils ont de travailler ensemble et de communiquer avec les jeunes, les a amenés à concevoir une trilogie basée sur l’un des personnages les plus énigmatiques et flamboyants de l’Ontario français.